Avis et communiqués

Partenariat de coopération décentralisée en la région de Diourbel et la région Aquitaine

Le 7 novembre 2011, la délégation représentant le conseil régional de Diourbel, conduite par le président M.SERIGNE FALLOU MBACKE, s’est rendue à bordeaux pour rencontre M.ALAIN ROUSSET,  président du conseil régional d’Aquitaine, ainsi que des élus et différents acteurs de la région Aquitaine  pour établir les bases d’un futur partenariat de coopération décentralisée entre les deux régions.

Au regard des liens d’ amitié et de coopération qui unissent la France et le Sénégal et des actions de coopération et de solidarité internationale conduites ces derniers  années par des lycées et des associations d’Aquitaine et de Diourbel , la région Aquitaine et la région de Diourbel , expriment leur volonté mutuelle de développer et de consolider leurs liens institutionnels  économiques et culturels dans un souci de développement réciproque et durable au bénéfice des deux régions.

La région Aquitaine et la région de Diourbel partagent la conviction que le développement des territoires passe par des collectivités locales fortes.

Ainsi, les deux régions souhaitent-elle, dans les limites de leurs compétences  respectives, mettre en œuvre des actions de coopérations en particulier dans les domaines suivant : appui institutionnel, éducation /formation professionnelle et insertion économique des jeunes ; développement  agricole et environnement /eau.

Les actions prévues devront s’inscrire dans une perspective de développement durable. Dans ce cadre, les deux régions  s’efforceront d’associer à la conception et à la réalisation de leurs projets des acteurs intéressés de leur territoire. Les deux régions auront également pour souci d’impliquer dans la durée les populations, en particulier à travers des actions d’éducation des enjeux de cette coopération et une meilleure  compréhension des rapports nord-sud.

Un protocole d’accord  détaillera les grandes orientations de la coopération entre la région Aquitaine et la région de Diourbel et un programme de travail précisera le contenu des projets de coopération et les modalités de leur mise en œuvre